Catégories : Recettes

Posté par christophe le 25 mars 2015 | commentaires 0 commentaire

Entre mars et octobre, pensez à la mangue !
Délicieuse et remplie de bonnes choses, elle se déguste au naturel ou en recettes.
Juste après la banane, la mangue est le fruit tropical le plus consommé au monde. Riche en fibres et en vitamine C, elle serait aussi potentiellement anticancéreuse grâce aux antioxydants qu’elle contient.

Les bienfaits de la mangue
La mangue est excellente pour la santé. En témoigne la longue liste de ses composants :
Des polyphénols : antioxydants, ils diminuent l’apparition de nombreuses maladies.
De la vitamine C, vitamine A, vitamine B1, vitamine B2, vitamine B6, vitamine E.
De la mangiférine, possédant des vertus contre le diabète, le stress oxydatif, l’inflammation et l’hypercholestérolémie.
Du cuivre, oligo-élément essentiel, des gallotanins, des tanins, des caroténoïdes (bêta-carotène et violaxanthine) : également antioxydants.
Des fibres et des fibres solubles : elles réduisent le cholestérol sanguin et permettent de diminuer le risque d’accidents et de maladies cardiovasculaires.

Conservation de la mangue

Gardez les fruits qui ne sont pas tout à fait mûrs à la température ambiante. Pour accélérer leur mûrissement, mettez-les dans un sac de papier avec une pomme (la pomme produit de l’éthylène, gaz qui a pour effet de faire mûrir les autres fruits).
Réfrigérateur : Quelques jours seulement, car le froid abîme la mangue.
Congélateur : Pelez la mangue, enlevez le noyau et coupez-la en tranches, puis mettez-la au congélateur.

La petite histoire de la mangue
Le terme « mangue » est apparu dans la langue au tournant du XVIIe siècle. Il vient du portugais manga, qui l’a emprunté au tamoul mangka ou man-gay. À La Réunion et dans les autres îles de l’océan Indien, selon la variété et l’usage que l’on fait du fruit, il peut porter le nom de « mangot » ou de « mangotine ». L’ancêtre du manguier cultivé y pousse toujours à l’état sauvage. On consomme la mangue depuis les temps les plus reculés. Sa domestication pourrait remonter à 4 000 ans avant notre ère, en Inde. Pour tous les peuples de cette partie du monde, la mangue était, et est toujours, considéré comme « le roi des fruits ». En Inde, il a longtemps symbolisé la royauté elle-même.
On tire de l’amande du noyau une huile comestible qui, en certains endroits, remplace l’huile de coco. On extrait aussi une farine qui entre dans la composition de certains plats (notamment les chapatis indiens).

Catégories : Actualités

Posté par christophe le 18 mars 2015 | commentaires 0 commentaire

Catégories : Recettes

Posté par christophe le 14 mars 2015 | commentaires 0 commentaire